Le football, terrain de jeu dangereux


Le football, terrain de jeu dangereux

En Bosnie-Herzégovine, 29 000 enfants font partie de clubs de football. L’argent manquant, ils s’entraînent dans des conditions matérielles très spartiates, ce qui ne les empêche pas d’afficher la couleur. (Jasmin Brutus)

En Bosnie-Herzégovine, 29 000 enfants font partie de clubs de football. L’argent manquant, ils s’entraînent dans des conditions matérielles très spartiates, ce qui ne les empêche pas d’afficher la couleur. (Jasmin Brutus)

Entre corruption et nationalismes, le ballon rond a bien du mal à écrire une histoire pacifiée de la Bosnie-Herzégovine

Publicité

Cramponné à son fauteuil roulant, Mirko dévale la grand-rue piétonne de Sarajevo, ravi: ce 7 juin au soir, l’équipe nationale de Bosnie-Herzégovine a gagné contre l’Albanie 2 à 0, se relançant dans la compétition après avoir perdu contre la Roumanie le week-end précédent. Mirko parle parfaitement anglais: il a passé plusieurs semaines aux Etats-Unis dans le cadre d’un programme d’aide aux blessés de guerre.

L’air est doux ce soir sur la ville, et des centaines de badauds se sont attardés aux terrasses des cafés devant des écrans dernier cri pour vibrer au rythme des crampons. «Qu’importe qu’on soit bosniaque, serbe ou croate, pourvu qu’on mette des buts», affirme Mir­ko. Le bon sens de la remarque se heurte pourtant à la réalité: la question nationale fait partie du football bosnien. Au point que la fédération a bien failli être exclue des compétitions internationales.

Car la fédération est depuis la guerre présidée en alternance par un Bosniaque, un Serbe, et un Croate, conséquence directe des Accords de paix de Dayton. Les autres deviennent vice-présidents dans l’intervalle, de quoi assurer l’égalité entre les nationalités. Or la FIFA exige depuis des années la mise en place d’une présidence unique. Elle brandit donc l’arme suprême de la suspension, le 1er avril dernier. Plus de Coupe du monde, d’Europa League, de Champions League…

Chez les supporters, c’est le coup de blues. Chez les dirigeants, le coup de fouet. Poussée par l’urgence, la fédération parvient donc, enfin, à faire avaliser le nouveau statut avec présidence unique à la partie serbe, qui le refusait, et à mettre en place un comité de normalisation. Présidé par un ancien joueur au palmarès aussi incontestable que le pedigree: Ivica Osim est né à Sarajevo, il est Croate et a entraîné l’équipe nationale à Belgrade, au temps de la Yougoslavie: un modèle de multiculturalisme. La Bosnie est aussitôt réintégrée dans la grande famille du ballon rond fin mai, quelques jours avant les matches contre la Roumanie et l’Albanie. On est passé tout près du drame. Rideau?

Publicités

Corruption: un bébé inscrit sur une liste de salariés au Nigeria


Corruption: un bébé inscrit sur une liste de salariés au Nigeria

Un bébé d’un mois était inscrit comme salarié sur une liste de fonctionnaires au Nigeria, une supercherie découverte par des officiels, qui illustre le degré de corruption dans le pays le plus peuplé d’Afrique.

Le nom de l’enfant a été découvert sur le fichier des employés d’une administration locale dans le nord du Nigeria, a indiqué mercredi soir à l’AFP Garba Gajam, ministre de la Justice du gouvernement de l’Etat de Zamfara.

« Lors de l’exercice de vérification des liste de salariés actuellement en cours (. . . ) nous avons découvert qu’un bébé d’un mois figurait parmi les employés d’une administration locale », a-t-il expliqué.

Encore plus surprenant, il était indiqué que le nouveau né possédait un certificat d’études, a ajouté M. Gajam.

Cette découverte révèle « une pratique très répandue dans cette administration locale où des officiels gonflent les fichiers de salariés en y faisant figurer le nom de leur femme et de leurs enfants », a-t-il affirmé.

Au mois d’août, le nom d’un bébé de 5 mois avait été découvert sur le fichier d’une autre administration locale, provoquant l’ouverture d’une enquête.

« On nous a fait des révélations incroyables, qui démontrent le niveau effroyable de la corruption dans l’administration locale », a estimé M. Gajam.

Les responsables de ces détournements vont devoir rembourser les salaires perçus indûment et faire face à la justice.

Le Nigeria, peuplé de 160 millions d’habitants, est une puissance pétrolière qui tire d’énormes ressources de l’exploitation de son sous-sol mais la corruption à grande échelle freine son développement depuis des décennies.
Lire l’article sur Jeuneafrique.com : Corruption: un bébé inscrit sur une liste de salariés au Nigeria | Jeuneafrique.com – le premier site d’information et d’actualité sur l’Afrique

photo_1320317972412-1-0

Arrestation de membres des forces de sécurité pour corruption


Arrestation de membres des forces de sécurité pour corruption

515645_tanger-med-accueil-securite_01062011190230_a_la_une

Plusieurs membres des forces de sécurité accusés de corruption aux frontières du Maroc ont été interpellés dans le cadre d’une enquête judiciaire ouverte à la demande du roi Mohammed VI, a-t-on appris vendredi de source officielle à Rabat.

Les interpellations, dont le nombre n’a pas été précisé par le palais royal, concernent des agents de police, des gendarmes et des douaniers qui exerçaient aux postes frontières du nord du Maroc, notamment dans les ports de Tanger, Nador et Al Hoceima, a-t-on appris de sources concordantes.

Entre 15 et 20 membres de sécurité sont visés pour le moment par cette enquête, selon ces sources.

« Cette enquête a été décidée par le souverain marocain à la suite de plaintes de ressortissants marocains résidant à l’étranger ayant subi des désagréments lors de leurs passages par plusieurs postes frontières du royaume », a indiqué le palais royal dans un communiqué.

Ces plaintes « écrites et orales » sont parvenues récemment au roi, a-t-on appris par ailleurs de source gouvernementale.

« Le roi a ordonné l’ouverture d’une enquête, conformément à la loi, portant sur ces comportements frauduleux de corruption et de harcèlement exercés par des membres des services de sécurité affectés aux dits postes frontières », selon le communiqué.

L’enquête a conduit à l’interpellation de « plusieurs membres des services qui seront déférés devant la juridiction compétente », précise le communiqué du palais royal.

L’enquête, selon les sources concordantes, devrait viser également les intermédiaires illégaux qui offrent des « services » aux passagers marocains en contrepartie d’argent.

Ces intermédiaires, en particulier des chômeurs, se trouvent en grand nombre dans les ports du nord où ils harcèlent les voyageurs pour leur faciliter le passage en intervenant auprès de certains membres des services de sécurité, notent les observateurs.

الشفافية الدولية تعاتب فيفا ويويفا


 

اتهمت المنظمة الدولية للشفافية اتحاديْ كرة القدم الدولي (فيفا) الأوروبي (يويفا) يوم الثلاثاء بعدم الفعالية في مكافحة الفساد، على خلفية الكشف عن تورط 13 بلدا أوروبيا في شبكة إجرامية تتلاعب بنتائج مباريات كرة القدم.وقالت عضو مجلس إدارة المنظمة سيلفيا تشينك -في تصريحات لوكالة الأنباء الألمانية- إن السويسري جوزيف بلاتر رئيس فيفا والفرنسي ميشيل بلاتيني رئيس يويفا « لا يتخذان الإجراءات الكافية في مواجهة هذه المشكلة ».

وتأتي هذه التصريحات بعدما ذكرت الشرطة الأوروبية (يوروبول) يوم الاثنين أن نحو 680 مباراة كرة قدم -من بينها مباريات في التصفيات المؤهلة لكأس العالم، ومباريات بمسابقة دوري أبطال أوروبا، وكذلك مسابقات دوري الدرجة الأولى- يشتبه في حدوث تلاعب بنتائجها.

وأوضحت تشينك أن ما ذكرته « يوروبول » يمثل تحذيرا وإنذارا للسلطات السياسية. وقالت « كل بلد عليه أن يضمن بدء عمل مكاتب الادعاء بشكل مباشر في مثل هذه القضايا »، مشيرة إلى أنه « في العديد من البلدان يكون رد الفعل الأول هو أن هذه المكاتب لا تختص بقضايا كرة القدم ».

وأضافت تشنيك -التي تتمتع منظمتها بمكانة رائدة في مجال مكافحة الفساد- أن « الجريمة المنظمة تحكم سيطرتها على المراهنات، لأن المحققين لا يمارسون ضغطا كبيرا، ولأن العقوبات ليست بنفس الردع الذي تكون عليه في أماكن أخرى ».

يذكر أن القضية التي كشف عنها يشتبه فيها بتورط ما مجموعه 425 من حكام المباريات والمسؤولين في النوادي واللاعبين والمجرمين الخطرين من أكثر من 15 بلدا، في محاولات للتلاعب بأكثر من 380 مباراة كرة القدم للمحترفين.

وشكلت هذه الأنشطة جزءا من عملية جريمة منظمة متطورة -بحسب يوروبول- نتج عنها مدخول مالي يقدر بأكثر من ثمانية ملايين يورو في عمليات الرهانات المربحة، مع دفع أكثر من مليونيْ يورو رشوة للمشاركين في المباريات.